Elle se plie souvent en quatre pour être belle. À l’image d’une œuvre artistique, la carte se regarde et se contemple comme un objet esthétique. Pour sa première édition, le Printemps des cartes présentera plusieurs expositions cartographiques. L’objectif ? Faire découvrir au plus grand nombre les différents types de cartes qui existent. Les œuvres seront accompagnées des commentaires de cartographes, de techniciens, d’universitaires, de journalistes, d’artistes, etc. Le Printemps des cartes propose plusieurs espaces d’exposition pour découvrir et débattre de sujets variés autour de la carte.

 

 

“Aux Bois Gravés”

Gravure imprimé sur un fragment de carte de Cassinni, le “motif caché”.
Jérôme Bouchard
Du jeudi 26 avril au dimanche 29 avril               09h00 > 18h00

 

“Was einem Heimat war”

Pour l’exposition « Was einem Heimat war », Eva Aurich présente une série d’oeuvres qui se servent de techniques diverses comme le cyanotype, le collage, le dessin. Dans chaque pièce, elle utilise des cartes géographiques de sa région natale, la Schwäbische Alb. Cette exposition est une collaboration avec Hartmut Ohmenhäuser.
Eva Aurich    (https://evaaurich.com/)
« L’Elan » Espace de Coworking, 17 Grand Rue
Vendredi 27 avril 16h00 > 22h00
Samedi 28 avril 10h00 > 17h00

 

“L’état de l’Europe en 2018”

Au travers de douze cartes mettant en lumière l’actualité européenne sur des sujets aussi divers que la crise des réfugiés, l’environnement ou les droits des femmes dans les pays membres, Le Monde diplomatique propose aux visiteurs de prendre de la distance afin de mieux cerner les défis que se présentent à l’Union européenne.
Cécile Marin, Le Monde diplomatique
Du jeudi 26 avril au dimanche 29 avril               09h00 > 18h00
La Préface

 

“Territoires en miettes”

Un travail réalisé à partir de cartes routières des années 1960, moment de grands changements dans le remaniement des territoires, fait émerger plastiquement d’autres sensations et d’autres repères, en conservant un réseau structurant apporté par les axes routiers principaux. Un nouveau “tissu” se créé, en résonance avec le tissu sanguin vu au microscope. C’est un dialogue entre l’humain et le territoire qu’il fait vivre et évoluer.
Corinne DUBREUIL, l’Atelier du chat gris
Du vendredi 27 avril au dimanche 29 avril      09h00 > 18h00
Lieu à préciser

 

“Vous êtes ici – Montmorillon 1841”

Cette installation – deux bannières cartographiques, suspendues sur la façade de l’office de tourisme, qui portent chacune un signe “Vous êtes ici” – invite les visiteurs à se questionner sur les représentations cartographiques et les usages qu’il est envisageable d’en faire. Ces deux bannières reproduisent des extraits agrandis du plan manuscrit de Montmorillon dressé en 1841 pour établir la minute de la carte de l’état-major. Suivant une orientation particulière, la représentation du tribunal, devenu l’office de tourisme – ici –, est placée au centre de chaque bannière.
Jean-Luc Arnaud, chercheur CNRS, Laboratoire TELEME, Université d’Aix-Marseille avec le soutien de l’association Le monde à la carte et la collaboration de l’Institut national de l’information géographique et forestière
Façade de l’office de tourisme

 

 

“Cartographie des migrations internationales”

Par le laboratoire MIGRINTER de l’Université de Poitiers
Du jeudi 26 avril au dimanche 29 avril             09h00 > 18h00
MJC  Le foyer

 

“Cartographie en biologie”

Posters de biologie et écologie, par le laboratoire Ecologie & Biologie des Interactions de l’Université de Poitiers
Du jeudi 26 avril au dimanche 29 avril             09h00 > 18h00
Hall de la MJC Claude Nougaro

 

“Exposition des posters”

Réalisés par les géographes de Licence 3 de l’Université de Poitiers
Du jeudi 26 avril au dimanche 29 avril            09h00 > 18h00
Restaurant Biblio‘Steak de la MJC

 

“Connaître et comprendre le Montmorillonnais”

L’Ecomusée du Montmorillonnais, association loi 1901, se consacre depuis 1987 à l’étude, la découverte, la valorisation et la transmission du patrimoine rural du Montmorillonnais. Le Centre d’Interprétation de l’Histoire Rurale du Pays, ouvert en 2008 à Juillé, propose un parcours culturel pour découvrir les relations nouées au cours de l’histoire entre l’homme, l’environnement, l’agriculture et l’alimentation. De nombreuses cartes illustrent le parcours. Pour débuter, la géologie du territoire apporte des éléments pour comprendre la diversité des paysages, des matériaux utilisés pour construire et l’hétérogénéité des sols favorisant des pratiques agricoles différentes. Les ressources du sous-sol autorisent l’industrie du fer avec des hauts fourneaux et l’exploitation des fours à chaux, en fonction des besoins de chaque époque…
Du samedi 28 avril au dimanche 29 avril              15h00 > 18h00
Ecomusée du Montmorillonnais

 

Exposition cartographique des élèves du Lycée Jean Moulin

Déborah VITTOT
Du jeudi 26 avril au dimanche 29 avril            09h00 > 18h00
Place Leclerc